Pourquoi continuer à porter un masque barrière ?

La fin du confinement en France a été officielle le 11 mai 2020. Néanmoins, le coronavirus est toujours présent.

Prendre ses précautions au quotidien est donc de rigueur surtout dans les espaces publics comme les transports en commun, les parcs, les commerces, etc.

Ainsi, l’État recommande de maintenir les gestes barrières, les règles de prudence et le port de masque de protection pour se prémunir au maximum.

Pourquoi continuer à porter un masque barrière

Le masque barrière et ses spécificités

Un masque barrière qu’il soit hygiénique ou alternatif, est un dispositif filtrant couvrant le nez et la bouche.

Le masque barrière est à différencier du masque chirurgical. En effet, il est confectionné avec du tissu lavable. De ce fait, le masque non médical peut être réutilisé plusieurs fois. Les masques barrières non chirurgicaux ont été développés spécialement dans le cadre de la protection contre le Coronavirus. Ainsi, ces modèles sont utilisés par le grand public et hors du secteur médical.

Deux types de masques grand public sont disponibles. Ils se différencient suivant leur catégorie et leur degré de filtration.

  • Le masque en tissu de catégorie 1 offre une faculté de filtration supérieure à 90%.
  • celui de la catégorie 2 filtre plus de 70 % des particules de 3 µm émises par le porteur du masque.

Ces 2 types de masques sont fiables dans la mesure où leur production est encadrée par les représentants et directeurs de la santé, du travail, des entreprises, de la répression des fraudes, etc.

La production de ces dispositifs de protection destinés au grand public obéit ainsi à des instructions particulières.

À noter également que les masques barrières qu’ils soient produits par des professionnels du textile ou fabriqués par des particuliers doivent respecter les spécifications de l’Afnor.

Ceci inclut entre autres le type de matériaux recommandés pour la confection du dispositif. D’ailleurs chaque masque avant leur mise à disposition du grand public doit réussir le test de capacité de filtration et de respirabilité. Les tests sont réalisés dans les laboratoires de la Direction Générale de l’Armement.

efficacité des masques barrières contre le coronavirus

Toujours porter le masque même déconfiné.

Pourquoi porter un masque barrière même en période de déconfinement ?

« Protégeons-nous, portons des masques », ce slogan résume la nécessité de porter un masque en public pour se protéger du Coronavirus.

En effet, le déconfinement ne signifie en aucun cas la fin de la guerre contre la Covid-19.

Au contraire, le combat s’intensifie vu la reprise des activités et le retour progressif aux habitudes quotidiennes avec notamment la multiplication des contacts avec les personnes extérieures.

Le fait de continuer à porter le masque barrière permet d’écarter le plus possible le risque de se faire contaminer. En effet, si une personne infectée et son interlocuteur ne portent pas de masque, la personne saine s’expose entièrement. Son niveau de protection est nul.

Ensuite, si le malade n’en porte pas et que son interlocuteur en porte, la santé de ce dernier est en jeu. En effet son niveau de protection sera faible. Renversons la situation : le malade de la Covid-19 porte un masque contrairement aux autres personnes à côté de lui. Dans ce cas-là, les personnes saines sont protégées, mais présentent encore des risques de contamination. Seul le port de masque assure une protection élevée que l’on soit malade ou sain.

Les professionnels de la santé ne cessent cependant de rappeler que le port de masque ne peut garantir la transmission de la Covid-19. Il faut impérativement suivre et respecter les gestes barrières.

Bien porter le masque barrière

La règle de base est de bien se laver les mains avant toute manipulation du masque de protection. Il faut pour cela recourir à de la solution hydroalcoolique à défaut d’eau et de savon.

En se lavant les mains, il faut insister sur le dos de la main et les différents espaces entre les doigts. Il faut également bien brosser les ongles pour déloger tous les microbes. Tout ceci prend environ 30 secondes.

Pour le masque en tissu, il faudra s’assurer qu’il a bien été lavé avant de le réutiliser à nouveau.

Pour l’enfiler, il faut le prendre par les élastiques ou les lanières selon le modèle choisi. Ensuite il faut s’assurer qu’il est dans le bon sens. Le masque comprend généralement une barrette souple qui doit se trouver sur la partie supérieure du visage, un indice facilitant son orientation. L’on peut maintenant passer les lanières derrière les oreilles et s’assurer que le masque couvre correctement la partie du menton jusqu’au nez. Pincer la barrette au niveau du nez permet un meilleur ajustage du masque. Une fois le masque en place, il faut éviter d’y toucher. Si cela est nécessaire, il faudra tout d’abord se laver les mains.

Concernant la durée de l’usage d’un masque, les professionnels de la santé recommandent de le changer toutes les 4h ou lorsqu’il est humide, sale ou usé.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email